Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘violent death’

Parution de l’article de Zhang Ning, «Corps et peine capitale dans la Chine impériale.  Les dimensions judicaires et rituelles sous les Ming». T’oung Pao, Vol. 94, Nr 4-5, 2008, p. 246-305.

DOI: 10.1163/008254308X385897

Cet article part d’une interrogation sur le corps comme objet ou espace où s’exerçait la violence judiciaire dans la Chine impériale: quels sont les critères régissant l’institution de la peine capitale, et notamment le rôle dévolu à la douleur, physique ou morale, ainsi qu’à l’infamie qui, au-delà de la personne du supplicié, rejaillit sur la collectivité? L’examen est centré sur le cas singulier de l’époque des Ming, qui connaît un remaniement systématique des codes et de l’institution judiciaire ainsi que la réapparition de formes de châtiment extrême jusqu’alors négligées ou incomplètement légalisées. Au-delà du système légal proprement dit, l’article tente de restituer le contexte rituel et religieux dans lequel s’est effectuée cette restauration juridique et d’analyser le problème de ce qu’on pourrait appeler la malemort judiciaire. À partir de là il essaye d’établir un lien entre la mort d’État et certaines formes de gestion rituelle permettant une articulation des pratiques de la bureaucratie impériale et de celles des communautés locales. En particulier, la figure de l’ancêtre, conçue comme institution politique, est examinée dans la perspective de ces réaménagements de la peine capitale. Résumé/Abstract sur le site de Brill

Cet article fait suite à une présentation faite au séminaire commun de Mireille Delmas-Marty et Pierre-Etienne Will sur «Peine de mort et  suicide en Chine : passé, présent, comparaisons », les 20 et 21 juin 2007 au Collège de France, «Le corps et la peine capitale dans la Chine impériale : Le cas des Ming».

Read Full Post »